Notions financières pour les plus curieux

Un paradoxe apparent

Il est beaucoup plus facile de voir les choses de façon linéaire. Il est inévitable qu’en ajoutant de l’eau dans un verre, il y a plus d’eau. Cette logique n’est pas nécessairement valable lorsqu’on parle de risque dans un contexte d’investissement. Nous examinerons la situation à travers l’ajout du risque de change bien que le même raisonnement serait valable en ajoutant des véhicules de placement différents de ceux que vous avez déjà en portefeuille.

Un exemple simple

Vous achetez une action d’une entreprise américaine au prix de 100 USD1 . Au moment de l’achat, 1 $ canadien vaut 1 $ américain. Un an plus tard, vous voulez vendre alors que l’action se négocie encore à 100 USD à la Bourse de New York. Examinons alors l’impact du taux de change selon trois scénarios :

  • Le dollar canadien se négocie à 0,80 USD
  • Le dollar canadien se négocie encore à 1 USD
  • Le dollar canadien se négocie à 1,20 USD
Achat du  titre Vente du titre
Taux de change  0,80 USD  1,00 USD   1,20 USD
Montant en USD 100 100 100 100
Montant en CAD 100 125 100  83,33
Rendement total en CAD2 s.o.  25 % 0 % -16,67 %

Analyse des résultats

Le fait d’acheter un titre en USD vient indéniablement ajouter un risque pour un investisseur qui vit en CAD. Au risque de fluctuation du prix de l’action vient s’ajouter le risque de la variation du taux de change. Comme le dollar canadien se négociait au pair au moment de l’achat du titre, vous avez déboursé 100 CAD pour acheter un titre qui valait 100 USD.

Par ailleurs, au moment de la vente, seul le taux de change a varié dans deux scénarios alors que le prix du titre est resté stable. Votre rendement diffère beaucoup selon la valeur du CAD. En effet, vous devrez convertir en CAD l’argent reçu en USD au moment de la vente parce que vous vivez en CAD. Vous mesurez alors vos résultats en CAD.

Scénario 0,80 USD

Au moment de vendre votre titre à 100 USD, vous convertirez l’argent reçu pour obtenir 125 CAD pour un rendement de 25 %. Or, ce rendement n’est absolument pas attribuable à la variation du prix du titre, mais à la fluctuation du taux de change. Selon ce scénario, l’ajout du risque de change a été bénéfique. Comparez ce rendement à celui de l’investisseur américain qui vit en USD : 0 % puisque le prix du titre n’a pas varié.

Scénario 1 USD

Comme ni le prix du titre ni le taux de change n’ont fluctué, votre rendement est de 0 %. On peut en conclure que l’ajout du risque de change n’a pas affecté vos résultats.

Scénario 1,20 USD

Le dollar canadien s’est renforcé. Vous ne récoltez alors que 83,33 CAD à la suite de votre vente pour un rendement de -16,67 %. Encore ici, seule la fluctuation du dollar canadien est en cause.

Le prix du titre et le taux de change varient

La réalité fait en sorte que le prix du titre et le taux de change vont varier.

Le rendement du titre représente le rendement d’un investisseur américain qui n’a pas subi le risque de change alors que le rendement total exprime le rendement du titre et de la fluctuation du CAD.

Dans le tableau ci-dessus, une diagonale (du bas à gauche vers le haut à droite) montre une amplification du rendement du titre lui-même. Quant à l’autre diagonale, elle montre une atténuation du rendement du titre.

Par exemple, on peut facilement voir que, même si le prix du titre baissait à 90 USD, l’investisseur canadien aurait tout de même pu réaliser un rendement de 12,5 % à cause de la baisse à 0,80 USD du CAD atténuant la perte du titre lui-même. Selon ce scénario, on peut clairement affirmer que l’ajout du risque de change a diminué le risque total. À l’autre bout de la flèche, le gain aurait été atténué.

Par ailleurs, si le prix du titre avait monté à 110 USD, l’ajout du risque de change aurait pu amplifier le gain si le CAD valait 0,80 USD. À l’autre bout de la flèche, la perte aurait aussi été amplifiée.

Conclusion

Les risques ne s’additionnent pas de façon simple. L’ajout d’un risque comme le taux de change peut, soit compenser le risque intrinsèque du titre acheté ou l’amplifier. Il faut donc évaluer le risque en fonction de ses besoins et de ce que l’on est prêt à accepter. La fluctuation du CAD en fonction du USD montre à quel point toutes ces variations sont possibles.

Vous aimeriez peut-être aussi lire La comparaison des rendements


1 Les symboles internationaux seront utilisés dans le texte pour désigner les monnaies : USD signifie le dollar américain et CAD désigne le dollar canadien.
2 Pour simplifier la compréhension, nous ferons abstraction des frais de transaction.