• Sources de revenu à la retraite
  • Quand prendre votre retraite?
  • C
  • D
  • E
  • Décaissement
  • G
  • Sources de revenu à la retraite
  • Quand prendre votre retraite?
  • C
  • D
  • E
  • Décaissement
  • G

Votre épargne personnelle

Vous pouvez accumuler votre épargne personnelle en effectuant différents placements : les placements enregistrés et les placements non enregistrés.

Les placements enregistrés

Le régime enregistré d’épargne-retraite - REER

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un compte dans lequel les sommes investies croissent à l’abri de l’impôt. C’est pourquoi on dit que le REER procure des avantages fiscaux favorisant les investissements en vue de la retraite. Il est possible d’y posséder différents types de placements :

  • actions;
  • obligations;
  • certificats de placement garanti, etc.

Le montant que vous y investissez est déduit de votre revenu imposable, ce qui vous permet de payer moins d’impôt pour l’année en cours. Toutefois, au moment où vous en retirez les sommes, celles-ci s’ajoutent à votre revenu et sont assujetties à l’impôt.

La cotisation maximale à un REER s’élève à 18 % du revenu gagné l’année précédente, jusqu’à concurrence d’un maximum annuel (29 210 $ en 2022). Le maximum est moins élevé si vous cotisez à un RCR ou à un RVER. Pour connaître le montant de cotisation permise à votre REER, consultez l’avis de cotisation que vous transmet annuellement l’Agence du revenu du Canada.

Les autres avantages du REER

  • Vous avez la possibilité d’utiliser l’argent du REER, sous certaines conditions, pour financer l’achat d’une première propriété (Régime d’accession à la propriété — RAP)* ou un retour aux études (Régime d’encouragement à l’éducation permanente — REEP).
  • Vous avez la possibilité de le transformer en rente ou en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).
  • Vous avez la possibilité de prévoir le partage du revenu à la retraite en cotisant au REER de votre conjoint. Avant d’y cotiser, consultez un spécialiste pour en connaître les conséquences en cas de séparation si vous êtes conjoint de fait.

Quel est l'âge limite pour cotiser à un REER?

4 options s’offriront alors à vous :

  • retirer tout l’argent de votre REER (très rarement avantageux);
  • acheter une rente;
  • transformer votre REER en un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR);
  • transformer une rente viagère différée à un âge avancé (RVDAA).

Vous pouvez également combiner ces stratégies. Un FERR est semblable à un REER : il fructifie à l’abri de l’impôt. La principale différence, c’est que vous devrez retirer tous les ans un montant minimal de votre FERR et que cette somme est considérée comme un revenu imposable.

Sachez que même si vous ne pouvez plus cotiser à votre REER, vous pouvez continuer à cotiser au REER de votre conjoint s’il est plus jeune et en retirer tous les avantages fiscaux. Vous devez avoir des droits de cotisation au REER, et c’est vous qui profiterez de la déduction fiscale. Les droits de cotisation de votre conjoint ne seront pas touchés. Du côté juridique, les sommes appartiennent toutefois au conjoint, ce qui peut avoir des conséquences en cas de rupture.

Le compte d’épargne libre d’impôt - CELI

Offert depuis le 1er janvier 2009, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) devient un des produits à privilégier pour accumuler de l’épargne en vue de la retraite. Généralement, les types de placements que vous pouvez faire dans un CELI sont similaires à ceux que vous pouvez faire dans un REER.

Le CELI est un véhicule d’épargne qui permet aux adultes de déposer des sommes qui fructifient à l’abri de l’impôt. Il vous permet d’épargner pour toutes les raisons de votre choix (achat d’une maison, d’une auto, etc.).

  • Toute personne âgée d’au moins 18 ans peut cotiser à un CELI, sans limite d’âge ni d’exigence d’avoir gagné un revenu.
  • Les droits non utilisés au cours d’une année s’accumulent et peuvent être utilisés à n’importe quel moment dans l’avenir.
Les plafonds annuels de cotisation à un CELI
2009 à 2012: 5 000$
2013 à 2014: 5 500$
2015: 10 000$
2016 à 2018: 5 500$
2019 à 2022: 6 000$

Lors d’un retrait, aucune somme (capital ou intérêts) n’est imposable et les sommes retirées créent un nouveau droit disponible à compter de l’année suivante. Finalement, la cotisation versée à un CELI n’est pas déductible d’impôt.

Les avantages fiscaux du CELI sont indéniables pour la retraite : comme aucun impôt ne s’applique lors des retraits, ceux-ci n’ont pas d’effet négatif dans les divers calculs de récupération liés aux programmes sociaux (par exemple, le Supplément de revenu garanti, la pension de la Sécurité de la vieillesse ou l’assurance-emploi).

Tout cela est sans compter que les sommes accumulées dans le CELI avant la retraite peuvent aussi servir en cas d’urgence et que les sommes ainsi retirées donnent droit à une nouvelle cotisation au CELI à compter de l’année suivante.

Graphique - Épargne mensuelle


Épargne de 100$ par mois dans un REER jusqu’à 60 ans si vous commencez à :

Le grand avantage de l'épargne enregistrée *


* Accroissement d’un placement annuel de 1 000$ dans un REER ou un CELI et dans un véhicule non enregistré. Les hypothèses sont les suivantes: rendement annuel de 5%; taux d’imposition marginal de 40%; versements effectués en début d’année.

Les
placements
non
enregistrés

Les placement
non enregistrés
traditionnels

Si vous avez pleinement cotisé à votre REER, à votre RCR ou RVER et à votre CELI, rien ne vous empêche d’augmenter votre épargne en vue de la retraite avec des placements non enregistrés, qu’on appelle « hors REER » ou « hors CELI » dans le jargon. La particularité de ces placements est que les revenus qu’ils génèrent sont imposables.

Voici une façon de faire souvent utilisée :

  • mettre dans un REER ou dans un CELI tous les produits financiers qui génèrent des revenus d’intérêts;
  • déposer dans un compte hors REER ceux qui procurent des gains en capital.
En effet, aux fins de l’impôt, les revenus d’intérêts ne sont pas traités de la même façon que les dividendes et les gains en capital. Ainsi, l’impôt à payer sur les revenus d’intérêts est plus important que sur les revenus de dividendes et les gains en capital.
Si vous placez dans votre REER ou votre CELI des produits comme des actions cotées à la bourse ou des parts de certains fonds communs de placement qui génèrent des revenus de dividendes ou des gains en capital, vous perdez le traitement de faveur que l’impôt leur accorde. Un professionnel vous aidera à élaborer une stratégie d’investissement en tenant compte de tous ces facteurs.

Les fonds
fiscalisés
non enregistrés

En plus des placements non enregistrés traditionnels, vous pouvez investir dans des fonds fiscalisés non enregistrés. Bien que les fonds fiscalisés soient moins flexibles que d’autres types de fonds en ce qui a trait à l’encaissement, ils vous permettent en contrepartie de bénéficier de crédits d’impôt qui viennent réduire votre impôt à payer.

Comme pour les autres placements non enregistrés, les revenus que ces placements génèrent (des gains en capital, dans le cas des fonds fiscalisés) sont imposables l’année du retrait.

Bon à savoir

Comment obtenir sa rente du Régime de rentes du Québec?

  1. Il est généralement préférable de cotiser un peu chaque mois à son REER ou à son CELI plutôt que de verser une seule cotisation importante à la fin de l’année. Pourquoi? Parce que chaque mois, vous accumulez des revenus à l’abri de l’impôt sur chaque dollar placé.
  2. Il peut être tentant de puiser dans son compte REER avant la retraite. Pour éviter cette tentation, pensez aux points suivants :
  • Tout retrait effectué aujourd’hui vous privera d’une somme beaucoup plus importante qu’il n’y paraît à la retraite. À titre d’exemple, à un taux de rendement annuel moyen de 5 %, un retrait de 5 000 $ effectué aujourd’hui vous privera de 21 610 $ dans 30 ans.
  • Les sommes retirées du REER ne donnent pas droit à une nouvelle cotisation au REER à compter de l’année suivante. Les droits de cotisation sont donc perdus.
  • Tout retrait effectué de votre REER s’ajoute à vos revenus aux fins d’impôt. La facture peut être élevée. À titre d’exemple, à un taux d’imposition de 40 %, un retrait de 5 000 $ vous coûtera 2 000 $ en impôt.

 

Ressources utiles :

Fixed Table header

Code Company Price Change Change %
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%
AAC AUSTRALIAN COMPANY $1.38 +2.01 -0.36%
AAD AUSENCO $2.38 -0.01 -1.36%
AAX ADELAIDE $3.22 +0.01 +1.36%
XXD ADITYA BIRLA $1.02 -1.01 +2.36%