Parler argent à vos proches

L’expérience de la vie amène avec elle une certaine sagesse. Cette phrase fait cliché, mais contient tout de même un fond de vérité. Quel conseil un aîné peut-il donner à un plus jeune du point de vue financier? La réponse est toute simple : dégage-toi une marge de manœuvre.

Marge de manœuvre financière

Qu’entend-on par marge de manœuvre financière? Il s’agit simplement de faire en sorte de limiter l‘emprise que pourraient avoir d’autres personnes ou des institutions sur nous. En somme, ça vise à nous laisser maître de notre destinée. Par exemple, si je suis bourré(e) de dettes, je suis à la merci des institutions financières qui m’ont prêté. Si l’institution décide d’augmenter ses taux d’intérêt, je risque d’être pris(e) à la gorge et de ne pas pouvoir honorer mes obligations financières. Ce sera alors le début d’une période difficile. À l’inverse, si j’ai su me dégager une marge de manœuvre, je peux décider de mes orientations même en cas de hausse de taux.

Comment se dégager une marge de manœuvre? Quelques trucs

En début de vie autonome, les besoins sont grands : remboursement des dettes d’études, achat d’une maison, de meubles, d’une auto, sans oublier les besoins courants de logement, de nourriture, d’habillement… Devant cette liste infinie de besoins, j’ai le choix de procéder à l’achat d’un bien ou non. Voilà le mot clé : choix. Afin d’exercer ce choix de façon optimale, devant une dépense, nous devrions toujours nous demander : « Ai-je vraiment besoin tout de suite de ce nouveau gadget ou puis-je en retarder l’achat afin d’y réfléchir? » Bien sûr, ce qui est un gadget pour quelqu’un est une nécessité pour d’autres. Néanmoins, se poser cette question franchement permet de déterminer si l’achat répondra à un besoin ou à un désir. Souvent, vous constaterez que ce qui vous semblait absolument essentiel ne l’est plus après un certain temps.

Carte de crédit

La carte de crédit devrait servir uniquement comme mode de paiement et non comme source de crédit. C’est un peu paradoxal, mais dans les faits, si vous utilisez votre carte de crédit pour payer des achats courants en sachant que vous avez l’argent requis en banque, vous utilisez alors la carte comme mode de paiement. En remboursant le solde mensuellement, vous créez un espace qui vous permettra d’affronter les dépenses imprévues qui pourraient se présenter de sorte que vous vous dégagez une marge de manœuvre.

Autre réflexion sur les cartes de crédit : avez-vous vraiment besoin de plus d’une carte? Avec plus d’une carte, la tentation est grande de les utiliser toutes au maximum. L’aîné vous conseille de limiter le nombre de cartes et de limiter également la limite de crédit de chacune. Essayez ceci : lancez-vous le défi de ne pas utiliser votre carte de crédit pendant un mois par année. Vous réaliserez qu’il est possible d’y arriver sans trop de mal et même de refaire l’expérience dans quelque temps.

Remboursement hypothécaire

Que dire de l’hypothèque? Au moment de son renouvellement, l’institution financière fixera le taux d’intérêt. Quel sera l’impact sur mes remboursements hypothécaires et, en conséquence, sur mon niveau de vie? Si mon versement hypothécaire augmente de 20 ou 30 %, serais-je encore capable de me le permettre? Si mon conjoint ou ma conjointe perdait son emploi demain matin, serions-nous en mesure de conserver la maison? En revanche, pendant les périodes où tout va bien, si j’accélère le remboursement de mon hypothèque, je serai en meilleure position pour négocier, le moment venu, des mesures qui me permettront de passer au travers de la période difficile.

Épargne

L’épargne peut jouer le même rôle que les remboursements accélérés. En effet, si j’ai épargné un montant périodique (exemple : virement mensuel dans un compte d’épargne) pendant une assez longue période, j’aurai un montant intéressant qui me permettra de prendre une nouvelle décision. Par exemple, un remboursement de l’une ou l’autre de mes dettes, de mon hypothèque ou l’achat d’un bien quelconque.

Conclusion

Se dégager une marge de manœuvre! Voilà un conseil tout simple qui permet aux personnes qui le suivent d’être en contrôle de leur destinée. La liberté de choisir inclut aussi les décisions à prendre afin de minimiser les impacts négatifs sur nos vies lorsque des situations difficiles se pointent. Le niveau de votre marge de manœuvre vous appartient, mais plus elle sera grande, plus vous serez en mesure de faire les choix appropriés pour votre vie. Cette marge de manœuvre s’accompagne nécessairement d’une certaine discipline budgétaire et de choix parfois difficiles dans la consommation quotidienne. La consommation? Oui, mais pas de façon impulsive; une consommation réfléchie est nettement préférable. Il vous suffit d’en prendre conscience et de l’appliquer. À vous de choisir!